Que se passe-t-il dans la ruche lors de la phase de développement ?



A partir de février, la reine va reprendre doucement sa ponte pour renouveler les abeilles d’hiver qui auront eu la lourde tâche d’assurer la survie de la colonie pendant la période la moins favorable de l’année. A partir du mois de mars, la ponte de la reine va significativement s’accélérer pour atteindre un pic au mois de juin. Ses nombreuses ouvrières vont permettre à la colonie d'amasser une grande quantité de ressources (miel et pollen) et d’assurer l’élevage d’un abondant couvain avec l'apparition des premiers mâles.

La quantité d’abeilles va devenir si importante que la diffusion des phéromones royales, produites par la reine, ne va plus être suffisante pour inhiber la construction de cellules royales par les ouvrières. L’observation de ces alvéoles si particulières, les amusettes, est l’un des premiers signes de la préparation d’un futur essaimage. Toutefois, il est tout à fait naturel que les ouvrières construisent ce type de cellule. L’observation de ces alvéoles ne veut pas forcément dire qu’il y a aura un essaimage mais qu’elles s’y préparent si l’occasion se présente. 

Pour un essaim en ruche Dadant, voici quelques signes qui montrent que votre essaim risque de rentrer en phase d’essaimage: 

  • observation des premières amusettes (= ébauche de cellules royales)
  • colonie sur 7-8 cadres de couvain
  • la surface de couvain fermé est supérieure à la surface de couvain ouvert
  • une hausse est déjà bien remplie

Les travaux de l'apiculteur lors de la phase de développement :